Podcast48

28
décembre
2014


Posté dans la catégorie Podcast.

Permalink de l'article :
http://tinyurl.com/ktmal4s

Il est taggé en tant que...

, , , , , , , , ,

Episode #30 – Fu fu fu

Bonsoir,

j’espère que vous avez passé de bonnes fêtes de noël, en guise de cadeau je vous offre le trentième épisode, tout rond, de Podcast48 qui sera le dernier de l’année 2014. Dans les deux prochains épisodes nous avons invité à nouveau Bloud de http://akbgirls48.com/, qui nous racontera un peu de son dernier voyage au Japon dans le prochain épisode et qui partagera avec nous son avis sur les dernières actus et releases du 48 dans cet épisode, dont le très attendu Kibouteki refrain qui devait être une Kami Kyoku…. verdict ?

sommaire_30

Au sommaire de ce trentième podcast :

NEWS :
SKE48 Request Hour Best 242 2014
Nouveaux groupes 48 “annoncé” par Aki-p
– 4ème anniversaire des NMB48

RELEASES :
Kibouteki Refrain (AKB48, 38ème single)
DISCOVERY (DIVA, 4ème single) + DIVA (DIVA, 1er album)
Yuko Sotsugyou Concert au Ajinomoto Stadium (DVD/BR)
Team Surprise S2 (M07-M12)

FOCUS:
Kinoshita Yukiko (Yukko)

ENDING BY FURANSUNOAKB:
Nakinagara Hohoende (AKB48, Stage K3)

Enjoy ^_^

image-9-

Misaki

PS : Le prochain enregistrement se déroulera le samedi 03/01/2015 à 13h

Comment télécharger le podcast ?

iTunes : https://itunes.apple.com/fr/podcast/podcast48/id625639025?mt=2

Direct Download (m4a) : http://www.podcast48.com/podcast/pdc48_30.m4a (de meilleure qualité (128 kbps – 147,6 MB) avec chapitrage et illustrations)
Direct Download (mp3) : http://www.podcast48.com/podcast/pdc48_30.mp3 (plus léger (64 kbps – 81,8 MB) destiné principalement à ceux qui n’arrivent pas à écouter la version m4a)

  • Samantha Scot

    Vous avez pas tord sur la critique de Kibouteki Refrain MAIS je ne suis absolument pas d’accord sur votre décente du clip. Oui, je reproche le faite qu’on ne voit pas assez les autres, mais j’ai été heureuse de revoir Acchan, Mariko, Tomochiin et Yuko. J’ai beaucoup aimé le coté très imagé du clip sur la passassions du center. J’aime trop la chanson, les paroles et j’aime bien revenir au source. Cependant j’ai une question. Que fait Paruru au milieu ? Elle n’a jamais été center ? Ah moins qu’on considère que le Jaken compte ? Mais bref !
    Sinon, je viens de découvrir votre travail et je pense que je vais en devenir fan ! Merci :)

    • Salut Samantha, il n’est jamais trop tard pour découvrir notre Podcast, je t’invite à écouter également les autres épisodes et laisser un avis si tu le souhaites.

      Pour répondre à ta question : les singles du janken ne comptent pas dans la passation du micro doré (Uchida Mayumi n’est pas là et Mariko n’a qu’un « fake » sac) mais Paruru a fait partie du quadruple center Mayuyu/Paruru/Yuko/Tomochin sur Sayonara Crawl

      • Samantha Scot

        Ah oui ! J’avais oublié celui la ! Mais du coup, c’est quel single pour NyanNyan ? (DSL de vous embêter avec ça ! :’))

        Oui, j’irai voir les autres émissions ! J’ai bien envie d’en apprendre plus sur le groupe depuis qu’Acchan est partie (oui, je me suis arrêté dans le temps :p)

        • Fabnol

          Kojiharu a été center sur le single Hearth Ereki.

  • Fabnol

    Au sujet du départ de Yukiko, elle avait écrit un long message où elle expliquait les raisons de son départ.

    En gros, elle affirme qu’elle ressentait un manque de reconnaissance et a eu la naïveté de penser qu’il suffisait de travailler dur pour être au centre du groupe, comme dans le milieu de la danse où elle officiait auparavant.
    Autant elle adorait la danse, autant elle reconnait qu’elle n’était pas douée pour s’exprimer ou pour créer se créer un personnage « idolish » . Du coup, elle a préféré rester juste elle même. Ce qui, selon elle, n’a pas joué en sa faveur pour sur sa popularité.

    Après 5 ans dans le groupe, elle a commencé à se poser des questions et vu qu’elle prenait beaucoup de plaisir à faire de la gravure et des solo cover, elle en a pas mal discuté avec d’autres membres des SKE et avec gradués ainsi que ses parents. Au final elle a décidé de quitter le groupe pour tenter sa chance dans d’autres domaines.

    C’était plutôt honnête comme déclaration et ça changeait du discours classique « Je quitte le groupe pour me consacrer à mes études ».