Podcast48

01
novembre
2017


Posté dans la catégorie Interview.

Permalink de l'article :
http://tinyurl.com/yatcas3b

Il est taggé en tant que...

, , , ,

[Japan Expo 18] Interview The World Standard

Lors de la dernière édition de Japan Expo nous avons pu découvrir la musique entraînante de The World Standard. Ils nous ont montré leur Look kawaii, leur bonne humeur et leur J-pop pétillante. Nous avons pu les rencontrer lors d’une interview. Retrouvez ici le texte, photos et VIDEO de cet agréable moment.

 
BIOGRAPHIE

The World Standard (Wasuta pour faire court) est le quatrième groupe né du label iDOL Street. Formé le 29 mars 2015, The World Standard est un groupe en phase avec l’ère numérique. Les deux chanteuses Ruka MISHINA et Nanase HIROKAWA, et les trois danseuses Miri MATSUDA, Ririka KODAMA et Hazuki SAKAMOTO partagent la culture kawaii idols avec le monde entier à travers leurs chansons, sur scène et sur les réseaux sociaux.

Leur morceau emblématique, Inuneko. Seishun Massakari, avait atteint la première place des classements idols indé en 2015. Elles sortent leur premier album en major, The World Standard, en mai de la même année. Elles ont sorti un nouveau single le 22 février dernier, Wanna Be Famous.

The World Standard est rapidement devenu un groupe inévitable grâce à sa présence sur les réseaux sociaux. Elles encouragent le public à participer à ce phénomène et font d’ailleurs partie des rares groupes que le public est libre de prendre en photo ou filmer lors des shows.

 
INTERVIEW

Bonjour, pouvez-vous vous présenter au public français ?

Ruka : Bonjour, je m’appelle Mishima Ruka, j’ai 16 ans. Enchanté ! (coréen)

Nanase : Je m’appelle Hirokawa Nanase, et j’ai 18 ans ! Enchanté ! (anglais)

Hazuki : Bonjour, je m’appelle Sakamoto Hazuki, j’ai 18 ans et je suis étudiante en français. Enchanté ! (français)

Ririka : Bonjour, je m’appelle Kodama Ririka, j’ai 16 ans. Vous pouvez m’appeler « Riri ». J’apprend l’anglais et j’adore manger ! Enchanté ! (anglais)

Miri : Bonjour, je m’appelle Matsuda Miri, j’ai 16 ans ! (chinois)

la « culture Kawaii » n’est pas encore très développée dans notre pays. Auriez vous des conseils à formuler à ceux qui souhaiteraient développer ce genre de style ?

Nanase : Le concept de notre groupe est définit par « The World Standard », d’où le nom de notre groupe, compacté en « Wa-suta ». Nous sommes des idols japonaises qui veulent répandre la mode « Kawaii » dans le monde à travers les réseaux sociaux. Nous revêtons donc des costumes très très mignons ! Notre musique, elle, s’inspire beaucoup de style musicaux variés comme le jazz, la slot musique, la country ou encore la samba.

Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir une idol ? Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

Miri : Pour ma part, une amie était Idol donc j’ai commencé à m’y intéresser. Je me suis alors dis que si je devenais moi aussi une idol, je pourrais transmettre aux fans quelque chose de positif comme des rêves ou du courage !

Donc aujourd’hui je fais de mon mieux en dance, en chant et sur les réseaux sociaux.

Ririka : Étant une grande fans de grandes actrices, je voulais vraiment devenir comme elles. J’ai donc intégré une école de talent et je suis devenu une idol ! Comme Miri, je pense qu’être une Idol signifie être une personne qui transmet du courage et de l’énergie. J’ai moi aussi vraiment envie de transmettre toutes ces choses positives au public, c’est donc pour ça que je suis la aujourd’hui.

Hazuki : Je suis devenu idol en participant à des auditions mais avant cela je n’y connaissais rien, j’ai alors appris par moi-même et grâce aux fans ce qu’était de transmettre de l’énergie aux gens. C’est pour cela que je vais faire de mon mieux en tant qu’idol japonaise.

Nanase : Comme j’adore la danse et le chant, et que j’admire le groupe Cheeky Parade, j’ai donc participé aux auditions d’iDOL Street. Dans mon sens, les idols ne sont pas representative ma que d’une face de la culture japonaise. Nous représentons à la fois la culture manga mais aussi énormément la culture « Kawai » alors je pense qu’être idol veut dire aussi être une personne qui transmet la culture japonaise.

Ruka : Je n’avais pas vraiment une envie ou un intérêt à devenir Idol mais j’ai été invité à participer à une audition, ainsi je suis devenu idol. A mes yeux, être une idol c’est transmettre quelque chose aux gens , danser et chanter mais essentiellement être la pour nos fans.

D’où trouvez-vous l’inspiration pour vos clips et vos musiques ?

Suzuki Manaka : Habituellement je m’inspire de la vie quotidienne. Des moments tristes comme heureux. Alors le résultat peut parfois paraître un peu étrange mais c’est comme ça que je compose mes musiques.

Vous vous revendiquez être en phase avec notre ère numérique, comment vous démarquez-vous des autres groupes d’idols ?

Nanase : Lors de nos lives, vous pouvez prendre des photos ou des vidéos si vous le souhaitez. Et puis nous étudions chacune une langue étrangère comme l’anglais, le français, le chinois et le coréen. Alors n’hésitez pas à partager vos photos et vos vidéos de nos lives sur Twitter et les autres réseaux sociaux. (Anglais)

Comme vous venez de le dire, vous êtes très connectées. Pensez-vous que cela apporte uen meilleure relation avec vos fans ?

Ruka : En communiquant avec les fans sur les réseaux sociaux, nous installons une certaine unité entre nous où on en apprend beaucoup les uns sur les autres.

Qu’est-ce que cela vous fait d’avoir des fans à l’étranger ?

Ririka : Avant notre début en major, nous n’avons pas du tout été à l’étranger alors qu’après notre entrée en major nous avons été capable d’aller et c’est vrai que les lives au Japon sont vraiment différents des lives à l’étranger essentiellement pas l’ambiance qu’instaure chaque public. Ainsi nous avons pu ressentir différents sentiments en performant dans tous ces pays ce qui rend chacun de ces lives uniques.

Nous sommes donc aller à Shanghai, Singapour, Taïwan, Thaïlande et cette fois la France.

japan Expo présente de nombreuses facettes de la culture japonaise (manga, anime, jeux-vidéo, etc…).
Lequel de ces aspects préférez-vous ?

Ruka : Personnellement, j’adore les jeux vidéos ainsi que les animé. Mon anime préféré est le célèbre « Sword Art Online », je suis vraiment une grande fan !

Hazuki : Moi j’aime beaucoup les anime pour enfant donc j’adore « Chibi Maruko-chan » et « Doraemon »

Miri : Pour ma part j’ai beaucoup apprécié l’anime « L’Attaque des Titans » et j’ai été impressionné de voir autant de cosplayers et toutes ces références à cet anime du festival.

Nanase : Je profite qu’on parle d’animé pour parler de notre participation au show « Anime 100 » qui a eu lieu sur la scène Karasu et Ichigo. Nous avons vraiment aimé cette expérience.

Dans le cadre de l’évènement Anime 100, pourriez-vous nous indiquer quel est votre anime préféré ?

Ririka : Depuis que je suis toute petite, je suis fan de l’anime « Chibi Maruko-chan » pour lequel je m’assurais d’être à la maison pour regarder chaque épisode.

Nanase : En observant le public de cette Japan Expo, nous avons pu voir que Pokemon et Pikachu sont vraiment populaires en France ce qui nous a fait très plaisir car nous sommes aussi des fans! Mais personnellement j’adore « Card Captor Sakura », j’aimerai que beaucoup de monde le regarde.

Vous êtes très douées dans la pratique d’une langue étrangère. Etait-ce une passion avant de rejoindre le groupe ou avez-vous dû travailler dur pour vous permettre de propager au mieux la culture japonaise à d’autres pays ?

Hazuki : Après le début du groupe, nous avons effectivement commencé a apprendre une langue étrangère pour coller à notre concept de diffuser la mode « Kawaii » dans le monde.

Vous avez participé hier un évènement dans le cadre d’Anime 100. Vous avez partagé la scène avec des artistes d’un style différent du votre. Avez-vous apprécié cette expérience ?

Nanase : Bien sur nous avons été très heureuse de participer à cet événement avec d’autres artistes. Mais au Japon, nous avons déjà collaboré avec plusieurs artistes notamment durant le Tokyo Game Show et comme le public est différent, nous sommes contentes de pouvoir faire découvrir notre groupe.

Dans l’un de vos titres vous dites que vous voudriez vous balader et aller voir la Mona Lisa. Avez-vous eu le temps de le faire ?

C’est vrai que nous exprimons ce rêve dans notre chanson mais nous n’avons malheureusement pas encore pu aller voir Mona Lisa-san. Cependant nous comptons bien aller à sa rencontre !

Quelle est la vraie interprétation à avoir du clip « The perfect idols » ? On a l’impression que c’est l’antithèse des idols qui y est en fait présenté.

Suzuki Manaka : C’est vrai que cette chanson peut laisser cette impression, mais parfois j’ai l’impression que les idols sont obligés de à se forcer et j’ai tout simplement envie que ce ne soit pas le cas. C’est ce que j’ai voulu montrer.

Quel est votre meilleur souvenir de tournage d’un de vos clips ?

Ruka : Pendant notre premier tournage, celui de « Ultra Miracle Final Ultimate Choco Beam », le sujet était celui des jeux RPG et comme il y avait beaucoup d’effet spéciaux nous avons essentiellement tourné sur du fond vert, ça m’a beaucoup marqué car c’était vraiment tout nouveau. Je pense que c’est mon meilleur souvenir de tournage.

Nanase : Pour moi c’était « Kanzen Naru Idol », principalement à cause des costumes qui était pour la première fois totalement noir et blanc alors qu’habituellement ils sont de couleur pastel. Et aussi à la fin du clip nos coiffures ainsi que notre maquillage étaient complètement extravagants et très inhabituelle, cela m’a donc marqué.

Ririka : Avant le tournage de « Inu Neko, Seishun Massakari », je pensais qu’un tournage se faisait qu’avec les membres mais cette fois-ci nos fans ont participé alors c’est comme si nous avions construit ce clip ensemble. Puis il faut noter que le tournage était diffusé en direct sur internet et voir les commentaires a rajouté un côté très convivial. Ça m’a vraiment marqué.

Pour cette venue à Japan Expo est-ce que le fait d’avoir une de vos membres qui parle français vous a aidé ? Est-ce que les autres membres lui ont posé des questions pour aider à votre communication avec le public ?

Hazuki : Pour Japan Expo, j’ai beaucoup étudié pour assurer les MC pendant nos lives et j’ai été heureuse de pouvoir utiliser tous les mots de français dont je me souvenais et de voir les réactions des fans durant les séances de dédicaces et les photocalls était très amusant.

Comment percevez-vous le public français par rapport à celui d’autres pays ou celui du Japon ?

Nanase : Le public français est très… gentleman. Par exemple pendant les photocalls, ils nous saluaient en Japonais tout en nous regardant dans les yeux, c’était vraiment drôle et amusant !

Seriez-vous intéressées par faire du doublage d’anime ?

Nanase : Alors nous avons fait l’opening de l’anime « Super Nana » et nous avons trouvé les voix des personnages vraiment mignonne donc si possible, oui, nous aimerions faire du doublage.

Le clip « Just be yourself » a été tourné en vertical. Etait-ce votre volonté pour coller à l’ère numérique actuelle ? Devons-nous nous attendre à d’autres clips de ce type à l’avenir ?

Suzuki Manaka : Je ne suis pas responsable des Music Vidéo mais je sais que le staff et les membres se rassemblent pour savoir ce que les membres voudraient voir puis ensuite décider de la composition finale des clips. Personnellement j’ai beaucoup apprécié ce clip, et le public aussi donc il se peut qu’on reprenne le même thème dans le futur.

Vous connaissiez-vous entre vous avant de fonder le groupe ?

Miri : Avant que le groupe ne soit formé, nous étions Kenkyuusei chez iDOL Street c’est à dire faire ses entraînements et écrire des postes de blog. Donc on se connaissait déjà un peu grâce à certains lives qu’on a fait ensemble en tant que Kenkyuusei d’iDOL Street en parlant entre nous. Et je dois avouer qu’on s’entendait déjà bien.

Deux membres de votre groupe, Suzuki et Nanase, ont participé cette année au stream Live Nico Nico Douga concernant le Senbatsu Sousenkyo des AKB48. Etes-vous vous-même fans du groupe et avez-vous voté ?

Hazuki : Comme j’ai pu participer à ce stream de Nico Nico Douga sur le Sousenkyo des AKB48, j’ai donc acheter le magazine de l’année dernière afin d’en savoir plus sur l’histoire incroyable des AKBgroups et aujourd’hui cela m’a donné envie de plus les suivre.

Nanase : Je suis étonné que vous nos posiez ce genre de question sur notre participation à ce streak sur le Sousenkyo des AKB48. Personnellement j’adore les 48groups que ce soit AKB, NMB, SKE ou encore HKT donc participer à cette émission était vraiment une joie pour moi en tant qu’idol. Mais c’est vrai que les AKB48 sont connus mondialement, c’est vraiment bien que les français soit autant fan que les japonais.

Je dois avouer que je fais de mon mieux en tant qu’idol car je suis une grande fan des Nogizaka46 et des Keyakizaka46.

Avant d’être Kenkyuusei rêviez-vous de devenir idol ?

Ruka : Même si j’aimais beaucoup les AKB48, j’ai toujours pensé à aller dans le hip-hop en tant que danseuse vu que je le pratiquais mais je ne pensais pas devenir idol.

Ririka : Quand je suis rentré dans une école de talent, je voulais devenir actrice en priorité mais mes professeurs m’ont conseillé de participer à ces auditions et c’est come ça que je suis devenu idol.

Nanase : Je suis une grande fan d’idol donc je rêvais de devenir moi-même une Idol et j’ai donc participé à ces auditions. Pour moi, au Japon les idols sont spécialisées en danse et en chant ou encore en mannequinat donc je pense que nous sommes heureuses d’être Idol aujourd’hui !

Vous tenues représentent différents types de pain. Quel est celui que vous préférez ?

Ruka : J’adore le pain et tout particulièrement le pain français !

Miri : En fait, sur chaque costumes il y a un pain que nous avons mordu et porte alors nos traces de dents mais je trouve qu’ils sont très différents. Certains sont mouilleur et tendres, et d’autres sont un peu plus dur. J’aime beaucoup les toucher et jouer avec !

Prévoyez-vous de faire d’autres concerts en France en dehors de Japan Expo ?

Pour l’instant nous n’avons rien de prévu mais nous avons vraiment été heureuse d’avoir participé à cette Japan Expo et nous avons été très heureuse de rencontrer nos fans français. Mais on aimerait bien revenir pour Japan Expo ou un concert et nous espérons que nos fans seront au rendez-vous ! Alors attendez-nous s’il vous plaît !

Vous avez donné un concert au Zepp Diver City en avril dernier. Quelle autre salle de concert importe au Japon aimeriez-vous faire ensuite ?

Ruka : Nous n’avons pas d’autre grande salle de prévue pour le moment mais durant l’automne prochain, nous allons faire une tournée dans neuf préfectures du Japon ainsi que de nombreux lives au printemps et l’été prochain. Mais oui nous voulons bien sûr performer dans dés salle encore plus grande !

Le concept Kawaii est au coeur du groupe, mais est-ce qu’en dehors de celui-ci cela influe sur vos vies personnelles ?

Ruka : En fait nos vêtements sont très simple avec des couleurs simple comme le blanc. Nous ne sommes pas « Wa-suta » quotidiennement.

Nanase : En effet c’est compliqué de porter des tenues aussi extravagantes quand on est en civil mais par contre nous adorons les accessoires mignons et à Paris nous avons trouvé plein de magasins de ce genre et nous avons acheté plein de choses.

Miri, vous êtes fan de l’équipe de Baseball des « Hiroshima Carps » et vous avez récemment chanté l’hymme national en ouverture d’un match. Quelles ont été vos impressions ?

Miri : j’étais très stressé car je n’aurais jamais cru faire ce genre de chose avant. Chanter devant environ 30.000 personnes était très différent de mes activités habituelles en tant qu’idol. J’étais très nerveuse, mais c’était amusant. Tous les fans avaient des tenues et accessoires rouges, c’était magnifique !

Depuis que Japan Expo invite des idols le public a changé. On croise plus de filles et un âge plus diversifié. Avez-vous ressenti également ces changements dans votre public ?

Ruka : Notre concept est orienté sur la mode « Kawaii » donc notre public est quasiment à moitié composé de fans féminine.

Quelle est selon-vous la plus mignonne du groupe ? (NDLR nous ne cautionnons pas cette question posée par un autre média)

Ruka : Quand je regarde les clips et que je vous les autres membres, il m’arrive de penser « qu’est ce qu’elles sont mignonnes.. »

Miri : Évidemment, comme notre concept est « Kawaii », les membres sont toutes très mignonnes. Il m’arrive parfois de les prendrez en photo pendant qu’elles mangent par exemple parce que c’est vraiment mignon. Ou alors j’enregistre toute leur image de profil sur Twitter.

 

Liens Utiles
Japan Expo | The World Standard : Official Site | Official Youtube | Facebook | Twitter