Podcast48

05
juin
2017


Posté dans la catégorie Interview.

Permalink de l'article :
http://tinyurl.com/y75xujnb

[Japan Expo 17] Interview ZEZE-HAHA

Lors de la dernière édition de Japan Expo, la scène Karasu a fait la part belle aux découvertes musicales : avec Zeze-Haha, la scène underground japonaise se dévoilait avec un savant mélange de rock, de pop et de funk qui nous a donné la pêche ! Nous avons pu les rencontrer au cours d’une interview, retrouvez ici le texte, photos et VIDEO de cet agréable moment.

BIOGRAPHIE

Zeze-Haha s’est formé en 2010, mélangeant pop, rock et funk, tout en concentrant son énergie sur scène pour divertir le public lors de ses concerts à Tokyo. Le groupe a joué devant des publics très variés, de quelques dizaines ou centaines de personnes lors de petits évènements jusqu’à des dizaines de milliers de spectateurs dans des gros festivals. Ils ont aussi séduit la radio ou la TV. N’ayant pas de contrat avec une major, ils ont aussi participé à des concours de musique et remporté de nombreux prix.

À travers leur participation aux Tremplins découverte de la J-music de Japan Expo, Zeze-Haha nous donne un aperçu de la scène underground japonaise ! Ce fut aussi leur première venue en France et leur premier show à l’étranger, l’occasion de nous faire apprécier leur musique sur la scène Karasu, en compagnie du groupe ROA.

INTERVIEW

Vous vous êtes formés en 2010, vous avez joué devant des publics très variés d’une dizaine à plusieurs milliers de spectateurs. Quelles sont vos impressions devant un tel succès ?

Depuis que nous avons commencé à jouer en 2010, nos chansons n’ont pas changé par rapport à nos lieux de concerts. Nous jouons toujours de la même façon.
Nous sommes très sensibles pendant nos lives à la fluidité dont se déroule le concert. Quelque soit le nombre de spectateur c’est cela qui nous intéresse en priorité.

Pouvez-vous nous raconter comment le groupe s’est formé ?

Nous avions commencé par créer un duo ensemble, bassiste et voix, et nous nous sommes séparés. Ensuite nos deux collègues se sont mis en groupe. Après plusieurs aller-retour nous avons décidé de nous mettre en groupe tous ensemble lors d’une représentation dans un bar. Nous sommes aussi formé pour empêcher un de nos membres de devenir moine dans un temple.

Vous faites aussi des performances dans les rues de Tokyo, pensez-vous que ce mode de promotion a réussi à constituer une partie de votre communauté de fan ?

Au Japon, les live dans la rue sont très réglementés. Nous avons commencé comme cela mais nous avons vite arrêté car dès que le bruit est trop fort la Police vient pour prendre les noms de tout le monde. Mais effectivement on pense que cela a joué dans notre notoriété car les gens venaient nous dire directement ce qu’ils pensaient de notre musique. C’était surtout très bon pour notre confiance.

Vous reprenez souvent l’expression « Exceed the limit » sur votre site officiel, pouvez-vous nous expliquer l’importance de dépasser les limites dans votre musique ?

Pour nous c’est important dans le sens que nous visons principalement c’est de franchir les plus hautes limites pour faire ressentir le maximum aux personnes qui nous écoutent. C’est quelque chose nous n’avons pas encore atteint mais que nous visons.

Vous avez remporté de nombreux concours, le premier étant celui des restaurants Tsukiya. Que vous ont-ils apporté ?

Nous avons participé à de nombreux concours. Le premier ayant été en effet Tsukiya. Il faut savoir qu’au Japon, les groupes qui visent le top ne font généralement pas de concours. Ils vont directement dans les maisons de production mais nous avons voulu nous démarquer en participant à énormément de concours. C’était à la fois pour obtenir un prix mais aussi pour gagner en confiance et obtenir le soutien du public. Notre démarche est très différente des autres groupes et c’est ce qui fait notre particularité.

Vous visez un public assez général englobant des jeunes et des adultes. Composez-vous chacun de vos morceaux pour un public en particulier ou faites vous en sorte qu’il plaise à l’ensemble de vos fans ?

Nous ne faisons pas de musique différenciée selon l’âge de notre public. Nous faisons de la musique comme cela nous vient. On commence par créer un air, on y ajoute des paroles et en grossissant il s’avère que cela touche un maximum de personnes.

Vous participez à un certains nombre de shows télé ou d’émissions de radio en tant que guest. Pouvez-vous nous raconter votre première expérience du genre ?

A l’époque nous avions envoyé plusieurs de nos chansons à énormément de sociétés pour qu’elles soient diffusées sans demander d’argent, nous voulions juste nous faire connaître. Au début nous n’avions aucune réponse, mais au bout de six mois, une compagnie nous a répondu et qui a dit qu’elle acceptait de diffuser une de nos chansons. Nous étions très heureux car les six mois d’attente nous ont presque fait baisser les bras, nous étions tellement heureux d’avoir finalement un retour positif !

C’est votre première venue en France. Qu’elles sont vos impressions sur le pays et avez-vous eu le temps de visiter ?

Nous avons déjà eu le temps de voir pas mal de choses. Notre impression est que cela ne change pas tant du Japon. Bien sûr l’architecture est différente mais pour le reste c’est comme chez nous. Nous avons eu l’occasion de faire un peu de tourisme, notamment l’Arc de Triomphe, et nous avons apprécié.

Avant vos premiers Live à Japon Expo, êtes-vous impatients de découvrir la réaction de vos futurs fans français

On a pas vraiment d’appréhension. Mais on a pas l’habitude de jouer dans ces salles aussi grande. Jouer devant 4000 personnes va pas mal changer. Nous n’avons pas d’appréhension car nous avons déjà joué devant un public français à Tokyo. Il y’a eu un Live à l’institut franco-japonais où nous avons pu jouer avec l’artiste français « Nash » devant un public composé de français. On connaît déjà plus au moins la réaction du public français.

Auriez-vous un message à faire passer au public français qui vous découvrirait à travers cet interview ?

Ce que nous aimerions dire aux fans c’est que nous sommes Zeze Haha et que nous allons donner le maximum. Nous visons le top du top pour vous divertir et vous donner le meilleur spectacle que vous pouvez avoir. Nous sommes sûr de pouvoir vous divertir. Demain soir (NDLT : juillet 2016) après Japan Expo nous faisons un concert qui se situe au bar « La Féline », nous vous y attendons nombreux à partir de 21h. Pour finir, je suis célibataire, mesdemoiselles les françaises j’attends de vos nouvelles.

 
VIDEO

FULL GALERIE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Liens Utiles
Japan Expo | ZEZE-HAHA : Official Site | Boutique | Official Youtube | Twitter | Facebook