Podcast48

11
juillet
2014


Posté dans la catégorie Interview.

Permalink de l'article :
http://tinyurl.com/lwpgedp

Il est taggé en tant que...

, ,

[Japan Expo 15] Interview de Yuki TOKUNAGA (chanteur de enka)

yuki_tokunaga

BIOGRAPHIE

Yuki TOKUNAGA est un jeune chanteur populaire d’enka (un style de chant populaire japonais), qui connaît un grand succès au Japon à seulement 19 ans.
Né en 1995 à Osaka, il a appris l’enka dès son plus jeune âge avec son grand-père, originaire d’Amami Oshima, et ses parents.
Il a été élu Grand Champion du concours de chanson télévisé de NHK, Nodo Jiman, en 2012. Le 13 novembre 2013, il fait ses débuts avec la chanson Sayonara Namida ni.

L’INTERVIEW

Cette interview n’pas été organisée via le staff de Japan Expo, mais j’ai tout de même pu emprunter une des salles d’interview traditionnelles. L’atout majeur en résultant c’est qu’on avait pas de contrainte de temps, j’ai pu prendre mes 25 min sans me presser pour poser l’ensemble de mes questions, faire des photos et même un peu discuter en off à la fin. Des interviews comme on en aimerait en avoir plus souvent.

IMG_1594-

Qu’est-ce qui vous a poussé en vous lancer dans l’enka ? Est-ce que vous en écoutiez depuis votre enfance ?

Dans ma maison il y a toujours eu de l’enka : par mon grand-père mais aussi par ma mère en faisant le ménage, par mon père en travaillant, … tout le monde chantait de l’enka. On regardait également beaucoup d’émissions télévisées sur l’enka, c’est donc vraiment avec ce style de musique et d’ambiance que j’ai grandi.

En fouillant un peu dans l’historique du salon il s’avère que vous êtes le premier chanteur d’enka à venir à Japan Expo, est-ce que ça vous donne des responsabilités supplémentaires de faire découvrir ce genre de musique au public français ?

Oui c’est vrai que c’est une énorme responsabilité, l’enka est en quelque sorte la VRAIE culture japonaise, donc en tant qu’ambassadeur de ce style même si je réussis à convaincre un seul français de s’intéresser à l’enka grâce à ma venue je serais satisfait.

Quand on évoque à l’enka on pense forcément au côté traditionnel du Japon, et un public assez vieux. Vous qui êtes très jeune, comment avez-vous été accueilli dans ce milieu ?

vous avez raison, en général l’enka attire un public plutôt âgé, mais j’ai eu la chance de gagner le concours de NHK (meilleur voix du Japon) et c’est grâce à cela que j’ai été bien accueilli dans ce monde. Pour autant ces dernier temps il y a une petite vague de plusieurs jeunes chanteurs qui veulent chanter de l’enka (pour changer avec la pop classique) donc je pense notre public va naturellement s’élargir.

Je suis personnellement très fan du groupe AKB48 et parmi les membres il y a Iwasa Misaki, qui a le même âge que vous et qui fait également de l’enka. Est-ce que vous la connaissez bien et que pensez-vous d’elle ?

Oui je la connais, nous avons travaillé ensemble une fois. Je me souviens que lorsque je lui ai demandé l’âge qu’elle me donnait elle m’a répondu « dans la trentaine ? », alors qu’au final j’avais 19 ans, le même âge qu’elle ^^ Mais je retiens de cette collaboration une bonne expérience.

à l’opposé il y a Saburo Kitajima qui a annoncé son retrait lors du dernier Kouhaku uta gassen, que pensez-vous de son parcours et a-t-il été une sorte de modèle pour vous ?

c’est vrai que c’est un grand chanteur, je le regarde à la télévision depuis que je suis tout petit et j’ai donc énormément de respect pour lui, sa carrière et donc sa décision de se retirer lors du dernier Kouhaku.

En 2012 vous avez été élu Grand Champion du concours de chanson télévisé de NHK, Nodo Jiman. Le 13 novembre 2013, vous faites vos débuts avec la chanson Sayonara Namida ni. Vous avez maintenant beaucoup de succès et en 2014 vous vous produisez en France, est-ce que vous ne trouvez pas que tout va un peu trop vite pour vous et comment analysez-vous votre succès rapide ?

c’est vrai que j’ai eu énormément de chance que tout s’enchaine si vite mais c’est surtout dû à mes rencontres qui m’ont soutenu et aidé à parvenir là où je suis aujourd’hui. De mon côté je donne toujours mon maximum et je n’ai peur d’aucun challenge.

IMG_1613-

Votre nouveau single “Dodompa Dance” sort en avant-première mondiale en France, que pouvez-vous nous dire dessus ?

c’est une chanson gaie avec une chorégraphie très simple afin que tout le monde puisse danser dessus. Chanter en japonais peut bloquer ceux qui ne connaissent pas la langue mais danser est international, c’est notamment pour ça que j’ai choisi ce morceau et j’espère que les français vont l’aimer.

Ce titre est composé par Kazufumi Miyazawa, notamment très connu pour son titre Shima Uta avec son groupe The Boom, comment s’est passé cette collaboration ?

(le producteur) le premier single avait été fait avec un spécialiste de la chanson traditionnelle de Okinawa, et avec Kazufumi Miyazawa nous voulions diversifier le style de musique, c’est une personne qui connait la vraie culture musicale japonaise. Ce n’est pas un compositeur d’enka, c’était donc un challenge mais cela s’est très bien passé.

Pourquoi ce choix de costume tricolore ? A-t-il une signification particulière ?

c’était un peu fait exprès pour ma venue en France. C’est un costume de fête, avec les couleurs des matsuri (les fêtes traditionnelles japonaises) mais cela coïncide également très bien avec le drapeau tricolore français ;)
La mascotte que je porte sur le torse est un Capybara (un rongeur vivant en Amérique du sud), tout simplement car on m’a souvent dit que j’avais la même tête que cet animal ^^ C’est un peu comme mon frère, il est toujours avec moi pendant mes représentations.

Vous vous promenez dans Japan Expo avec une pancarte demandant aux visiteurs d’uploader des photos de vous sur leurs réseaux sociaux, pourquoi ? Cela fait-il partie de votre stratégie pour vous faire connaitre dans le monde entier ?

Tout à fait, comme j’ai de la chance d’être ici je profite au maximum qu’on puisse parler de moi dans le monde entier afin de mieux me connaitre.

Vous avez fait vos deux premières performances hier comment avez vous trouvé la réaction du public français ?

J’étais un peu anxieux avant de venir parce que l’enka c’est un peu particulier, je ne savais pas si cela allait plaire. Mais hier pendant mes performances j’ai été étonné de la gaieté du public français qui m’a bien soutenu en participant à mes chansons, en dansant avec moi, … C’est un public adorable ! Je suis maintenant soulagé pour les prochaines représentations.

C’est votre première fois en France, que pensez-vous de ce que vous avez vu du pays pour le moment et y a-t-il un endroit en particulier que vous aimeriez bien visiter ?

Je n’ai pas encore eu le temps d’aller visiter Paris mais j’y vais demain et je suis impatient. Comme je suis fan des trains j’ai vraiment envie d’en tester le plus possible en France selon mon planning (comme le RER, le TGV, …)

Avant de nous quitter, un dernier mot à dire à celles et ceux qui liront cette interview ?

Grâce à Japan Expo j’ai pu venir en France, chanter devant tout le monde, j’en suis vraiment ravi. N’hésitez pas à écouter mon single, c’est une chanson vraiment gaie et jeune et cela pourrait vous faire changer d’avis sur l’enka.

IMG_1441-

Site officiel : http://www.itoh-c.com/tokunaga/
Page de l’artiste : http://emirecords.jp/tokunaga
Blog officiel “Yûki rin-rin” : http://ameblo.jp/tokunaga-yuuki